27 septembre 2006

Connaissez vous Happy New Ears ? ( 23 sept - 8 oct 2006)













Cette manisfestation a lieu Courtrai en Belgique ou plus exactement à Kortrijk, dépaysement garanti à 1H30 de Paris.
Le parcours entre les installations sonores interactives permet non seulement de découvrir une belle ville flamande, avec un beffroi et des églises datant du XIV eme siecle mais aussi d'expérimenter de nouvelles manières d'écouter, de sentir le son.
4 installations ont particulièrement retenu mon attention :
- "Ondulations " de Thomas Mac Intosh (Québéc)
- "Raindance" de Paul de Marinis (USA)
- "Skyhooks" de Zéroth (Croatie/USA)
- " A fleur de Peau" de Lynn Pook (France)


"Ondulations" de Thomas Mac Intosh

Ici pas d'interactivité, Thomas Mac Intosh nous donne à voir la naissance, la propagation et la fin de l'onde sonore. Nous sommes dans le noir, un volume rectangle sur lequel coule de l'eau est placé à même le sol, un spot de lumière rasante le fait apparaitre lisse et blanc. En face de nous, sur le mur se trouve un écran où est projetée l'onde mais sous sa forme d'oscillation électrique d'encéphalogramme de vague;
Au début, la surface du plan d'eau est lisse et l'écran totalement noir. Puis naissent à la surface de l'eau des ondulations circulaires à partir de 2 foyers, sans pour autant que l'on voit les gouttes, capables de déclencher ce processus, tomber. De plus un détail est troublant, plus le rythme s'accélére, plus le foyer au lieu de se creuser, est comme aspiré vers le haut (cf photo), inversant ainsi les lois de la gravité.
(on admire en plus la virtuosité technique qui consiste à réaliser une installation électronique et aquatique)
En fait, c'est en dessous de la surface de l'eau que l'ondulation est déclenchée grâce à 2 haut parleurs que l'on ne voit donc pas... Et à l'oreille on comprend plus le son comme le résultat que comme l'origine.
C'est superbe et hypnotique. On en sort envoutés en se surprenant à penser aux temps des cathédrales qui matérialisaient les théories sur
le macroscosme et le microcosme et où le son et la musique exprimaient les principes divins qui sous tendent la structure de l'univers.
Pensée associative : sonorité des cathédrales, gong chinois.


" A fleur de Peau" de Lynn Pook

Au loin, on voit 2 cabines" d'essayage" avec 1 personne dans chaque, apparaissant en transparence comme une ombre chinoise. Plein de fils "sortent" de la personne, comme s'il s'agissait d' un humanoïde en train de se faire recharger. En fait quand on devient le cobaye volontaire de cette expérience, on vous installe des écouteurs fixés avec des bandelettes sur différentes parties du corps (front, oreilles, mains, pieds, plexus, genoux). Ces bandelettes sont reliées par des fils à un ordinateur qui programme pendant 10 min des sons que l'on n' entend pas mais qui nous touchent au sens propre, puisque le son n'est pas destiné à être uniquement entendu, mais à être ressenti à "fleur de peau" puisqu'il vient vous chatouiller l'épiderme par salve.
Pensée associative : Acupuncture , Enki Bilal.


"Skyhooks" de Zéroth

Ici vous êtes sur une grande et belle place, et l'on vient vous proposer de porter un casque de chantier ou un marteau auquel est attaché par un long fil un énorme ballon rose, et l'on vous demande de trouver grâce à eux des objets sonores cachés dans le ciel. Après quelques secondes, vous commencez à marcher et puis "zapp gluing" plein de sonorités étranges se déclenchent. En fait vous l'aurez peut être compris c'est un procédé mécanique . Ce qu'il ya de drôle c'est d'observer les adultes tenant leur gros ballon en train de marcher avec des pas chassés en espérant débusquer une sonorité , ou alors un vol de pigeons qui provoque également une floppé de sons.
Pensée associative : Jacques Tati.


"Raindance" de Paul de Marinis

Là vous devez vous munir d'un large parapluie blanc (qui vous attend) afin de passer sous différents pomeaux de douche d'où de l'eau s'écoule. Et là alors qu'entre les pomeaux vous n'entendez que le bruit de l'eau, quand vous vous arrêtez dessous, une musique connue se met à être sifflée et vous enveloppe . lle s'arrête quand vous sortez de la douche. (Ici c'est le contact du parapluie avec le filet d'eau qui déclenche le processus. Donc si vous allez sous l'eau sans parapluie , pas de musique)
C'est typiquement le genre d'installation dont l'expérience est assez jubilatoire et sous laquelle on repasse plusieurs fois;
Pensée associative : Gene Kelly, les demoiselles de Rochefort.








0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home