18 mars 2007

Expodrome de Dominique Gonzales Foerster et Cie (ARC jusqu'au 5 mai 07)


Si comme Ellsworth Kelly , dans un musée vous préférez regarder les volumes ou par les fenêtres, si vous aimez flâner, expérimenter, alors la déambulation/promenade conçue par Dominique Gonzales Foerster est pour vous. Nous sommes invités à la flânerie plus qu'à une exposition. Ici l'espace de l'escalier accueille de curieux transats et nous donne à voir un mur que nous ne regardons jamais d'habitude mais qui devient un écran pour la vidéo de Nicolas Gesquières. La fée Electricité est habitée de l'espace sonore crée par Bashung. Puis on redescend vers une jetée posée dans une pénombre et on marche jusqu'à attendre pour rentrer dans le "Cosmodrome" via une passerelle extérieure (là encore jamais soupçonnée en temps habituel). Et là c'est d'abord le noir total puis quelques lumières sur des pianotements électroniques (par Jay Jay Johanson), des tâches colorées et un rayon jaune apparaissent ... les planètes !
Pour finir ou commencer d'ailleurs, une allée à la lumière douce (crée par Christophe Van Huffel), d'où tombe le bruit de l'eau mais sans eau, des murs qui apparaissent être en béton laqué et qui réflechissent des tâches de lumière. Même si il n'y a rien de particulier à voir on se sent bien à se promener et les autres flâneurs nous apparaissent beaux dans cet espace.
Association d'idées : jardin zen, toits de Paris, Palais de la Decouverte.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home