29 mai 2007

Frédérique Loutz à la galerie Claudine Papillon



"Hansel et Brätsel" (jusqu'au 16 juin 2007)

Cette exposition accueille les travaux réalisés par Frédérique Loutz pendant son année de résidence à la Villa Médicis.

La jeune femme reste fidèle au support papier, avec un univers inspiré des contes de Grimm, de sujets récurrents dans l'histoire de l'art ( vanités, représentation du corps, du nu , de l’alter ego)

De ses réinterprétations se dégage une nouvelle force.
Les œuvres sont à la fois denses et pleine de légéreté due à la dextérité de l'artiste à manier la pointe sèche. Alors qu'elle avait jusqu'alors privilégié les aquarelles en couleurs, une fois arrivée à rome, elle a trouvé les accords de couleurs merveilleux et n'a pas eu envie de retrancher celle ci ou d'ajouter celle là. Elle a donc choisi de déplacer son travail vers le noir et blanc, travailler l'ombre et la lumière, d'où l'encre de chine et un aspect sculptural de son travail.
Le trait est parfois rehaussé et adouci par des coulures d'aquarelles et des traits de crayons couleurs.

L'artiste présente aussi d'étranges sculptures et collages d'objets choisis, qui l'accompagnaient dans son atelier et donc elle s'inspire pour ses dessins.,Ils sont chinés ou spécialement construits ou cousus ( pipes, poupées, gants, crânes).

Le titre de l'exposition est aussi celui du livre réalisé en lithogravure pour l'occasion. Etant d'origine lorraine, l'artiste a eu envie de faire un livre de recettes autour du "Brätsel". En effectuant ses recherches, elle s'est rendu comte que l'origine de ce petit pain était "braccio" et romaine, curieux hasard de s'en apercevoir au monent même où elle résidait à la Villa Medicis : la boucle du brätsel était bouclée.
Une très belle exposition à parcourir comme on découvre une histoire, autour d'une jeune fille équilibriste d'un nouveau genre , dans le monde grinçant qui l'entoure.

1 Comments:

Anonymous Ulrich said...

Bon... Pas grand-chose à ajouter. Il y a des pièces que j'ai beaucoup aimé. J'ai été moins sensible aux “géants”, même si je ne sais pas vraiment dire pourquoi pour l'instant. Je voulais juste mettre mon grain de (bret-)sel pour dire que je crois me souvenir que c'est orthographié “B-rätsel” et que “Rätsel“ en allemand (pays de Grimm), c'est l'énigme, le mystère. D'où l'on imagine le rapport avec les masques de comédie, etc. Voilà, voilà...

3/7/07 00:10

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home