24 octobre 2007

Fiac 2007 (Grand Palais)






Que dire de cette Fiac 2007 ? De bonne facture (sans mauvais jeu de mot ;o), même si au global peu d'enthousiasme ébouriffant, de coup de coeur dévastateur, une cuvée assez couette/plumes/oreiller ! A noter que les anglosaxons, eux, ont a-do-ré, rapport à la Frieze décévante cette année. Et que finalement la satisfaction et le retour d'acheteurs étrangers est déjà une excellente chose.
le Grand Palais reste à mon avis le plus élegant, même si cela peut facilement vous en couter les 2 bras; voici avec un peu de recul, ce que j'en ai retenu :
- le fauteuil de Ron Arad, galerie Dowtown, édité à 30 exemplaires. (110 000 €). photo n°4.
- une superbe peinture /carré noir de Martin Barré chez Nathalie Obadia, ( 110 000 €)
- le chien en nouille chinoise rose de Michel Blazy, galerie Art Concept (10 000 €, car il pourrit avec le temps, mais vous avez le kit pour le refaire :o) photo n°5.
- un dessin de Tatiana trouvé, lauréate du Prix Marcel Duchamp 2007, chez Perrotin . (8 000 €)
- une sculpture de Michel François chez Carlier et Gebauer (110 000 €). photo N°2
- les aquarelles de Hans Op de Beek chez Xavier Hufkens. photo n°1
- une peinture de Miachel Landy chez Thomas Dane (37 000 €). photo n°3.
- une sculpture de Javier Perez chez Claudine Papillon (45 000 €)

Après ce premier tour de chauffe, je suis donc partie en quête d'oeuvres plus accessibles sur les autres salons satellites. A suivre dans mon prochain billet.

1 Comments:

Blogger Julie said...

Bonjour,

Je suis historienne de l'art et je participe à l'organisation de l'exposition d'un peintre prometteur (www.Thomaspierre.com) qui se tiendra du 15 au 25 novembre à L'Espace Lhomond (21 rue Lhomond, 75005). Le vernissage aura lieu le 15 novembre à partir de 18h. Veuillez trouver l'invitation en pièce jointe.

Passionnée d'art contemporain, je veux partager mes choix artistiques et éveiller les curiosités. Profondément ancré dans l'avant-garde,Thomaspierre défie le manque d'audace que l'on constate chez les peintres français aujourd'hui. Il fait l'éloge du présent en réinventant les codes visuels de la peinture. Il va avec ses nouvelles œuvres troubler la peinture française, peinture qui aujourd'hui se perd à force de clichés faciles et de provocations impossibles à
exporter tant elles sont égocentriques.

Je serais ravie de vous faire découvrir le travail de Thomaspierre.

Bien cordialement
Julie

2/11/07 16:43

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home